Intrusion à Fort Boyard pour tourner une vidéo, le youtubeur s’explique

youtubeur à Fort BoyardMax Von Croft, YouTube

À quelques jours du verdict, le youtubeur Max Von Croft s’est expliqué sur les 2 jours qu’il a passé à Fort Boyard alors qu’il était interdit au public, “l’aventure la plus épique de ma chaîne”.

Depuis plus de 5 ans, le youtubeur Max Von Croft propose à sa communauté des visites guidées atypiques. De la visite d’un centre de recherche nucléaire, à celles de musées en passant par des endroits plus insolites comme une mine de sel en Pologne ou un abri anti-aérien à Annecy, il y en a pour tous les goûts.Là où le bât blesse, c’est que le youtubeur flirte souvent avec l’interdit, se rendant dans des lieux qui sont supposés être interdits au public. Si la majeure partie du temps ces petites visites privées se sont passées sans embûches, ce n’est pas toujours le cas. Récemment, son intrusion dans le mythique Fort Boyard lui a valu une plainte d’Adventure Line Productions.

J’ai infiltré Fort Boyard. Très clairement l’aventure la plus épique de ma chaîne”, a déclaré le youtubeur sur sa chaîne. “Mon but est de vous faire découvrir des lieux historiques, culturels, naturels et d’intérêt partout sur terre durant mes voyages.”

Youtubeur introduit dans Fort boyardMax von Croft, YouTube
En septembre 2021, le youtubeur Max Von Croft a passé 2 jours dans le fort.

Une visite guidée de Fort Boyard qui risque de coûter cher au youtubeur

À l’image d’une épreuve de l’emblématique émission de France 2, en septembre dernier le youtubeur avait rejoint le fort à bord d’un kayak en pleine nuit avant d’escalader à l’aide d’une corde le fort, une grimpette de près de 20 mètres. Après s’être introduit illégalement dans le fort, le youtubeur en a parcouru les différents décors, s’imprégnant avec délectation de l’ambiance du Fort Boyard, en dépit de quelques déconvenues.

“Je ne vais pas vous montrer trop de décors, parce que vous risquez d’être extrêmement déçus, c’est du carton-pâte. Il y a des installations techniques et des câbles partout, c’est ultra cheum, mais ça ne se voit pas du tout à la télé”, a-t-il confié.

Il aura fallu attendre jusqu’au mois de mai 2022 avant que la vidéo soit partagée. Cependant, si cette visite guidée du fort a emballé les internautes, ce n’est pas le cas de la société de production du jeu qui a porté plainte. 

Alors que la médiation, prévue pour le 15 septembre 2022 approchait, le youtubeur a tenu à s’expliquer. Il a assuré n’avoir “rien filmé d’interdit”, tout en précisant qu’il n’avait “commis aucune dégradation”.

« Je n’ai rien dégradé ni volé. Chaque année, des gens vont dans le fort (…) Je n’incite personne à refaire ce que j’ai fait. Le but n’était pas de montrer comment entrer dans le fort mais ce qu’il y avait à l’intérieur. (…) Quand quelqu’un grimpe la tour Eiffel, on ne lui reproche pas d’inciter les gens à faire de même (…). Mon but n’était pas de foutre le bordel ni d’emmerder la production mais de me faire kiffer, de faire une performance”, a confié le youtubeur au Parisien.

La société de production quant à elle a déclaré vouloir empêcher que ça se reproduise, tout en insistant sur les risques pris par le youtubeur. “Ce qu’il a fait est ultra-dangereux, c’est inconscient. Il aurait pu chuter en escaladant la paroi. Le téléphone ne capte pas partout à l’intérieur, s’il lui était arrivé un problème, personne n’aurait été au courant”, a déclaré ALP avant de préciser que la sécurité du fort a depuis été renforcée.

Il est encore trop tôt pour connaître le fin mot de cette histoire, mais selon toute vraisemblance le youtubeur devra retirer la vidéo de sa chaîne et s’acquitter d’une amende qui pourrait s’élever à plusieurs milliers d’euros.

Chargement...