Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
Divertissement • 12/08/19

Un homme arrêté après avoir menacé Square Enix d'incendie criminel

Shares
Un homme arrêté après avoir menacé Square Enix d'incendie criminel

Un suspect a été arrêté pour avoir menacé le grand éditeur de jeux vidéo Square Enix de commettre un incendie criminel semblable à celui commis chez Kyoto Animation, près d'un mois auparavant.

Publicité

Selon un rapport de Anime News Network, un suspect de sexe masculin âgé de 40 ans a été arrêté à Shinjuku après avoir menacé Square Enix d'effectuer un incendie criminel inspiré par celui de Kyoto Animation. La menace en question aurait été envoyée via un formulaire de requête sur le site web de la société, provoquant une "obstruction forcée des activités" chez l'éditeur.

Wirtz, Wikimedia Commons

La police a déclaré que le suspect avait demandé le remboursement d'un jeu, menaçant de répéter l'attaque de Kyoto Animation. Il a reconnu devant la police qu'il était "en colère" après avoir perdu un match dans le jeu.

Publicité

Le jeu qui a provoqué la colère du suspect est un titre smartphone publié par Square Enix, pour lequel le suspect est un utilisateur enregistré. Ce n'est pas la première fois que Square Enix est confronté à une telle menace : la société a reçu un avertissement similaire fin mars, après qu'un homme de 29 ans a envoyé un message menaçant de tuer le personnel de l'éditeur. Ce suspect a également été arrêté par les forces de l'ordre.

Un autre incident similaire s’est produit fin juillet, alors qu’il n’était pas lié à Square Enix. Un employé en soins infirmiers de 29 ans a envoyé un message de menace faisant référence à l’incendie de Kyoto Animation à son ancien superviseur via l’application de messagerie LINE.

Publicité

"Je vais me venger", aurait lu le message. "Peut-être que ce sera la version Hokkaido de Kyoto Animation ?"

L'incendie de Kyoto Animation a fait des vagues à travers le monde, faisant 35 morts et 33 blessés. De plus, la plupart des ordinateurs et du matériel du studio 1 ont été détruits. Le suspect, qui ne travaillait pas pour le studio, aurait pénétré dans le bâtiment par la porte d'entrée et aurait aspergé d'essence le matériel et les employés. La police aurait appréhendé l'homme peu de temps après l'incendie.

Publicité

Depuis lors, les victimes ont commencé à retourner au travail en dépit de la tragédie. Un employé a déclaré que le fait de travailler "est la plus grande attaque contre ce que le pyromane a fait". Les forces de l’ordre n’ont trouvé aucune essence ni aucun autre produit de ce type chez le suspect qui a menacé Square Enix.