Divertissement

Gotaga revient sur ses mésaventures à la Paris Games Week

par Isabelle Thierens

Partager


La Paris Games Week a battu son plein comme chaque année, mais l'événement ne se sera pas passé sous les meilleurs auspices pour Gotaga. Le French Monster revient en live sur les événements qui se sont passés la veille.

La 10ème édition de la Paris Games Week, l'un des plus importants salons internationaux consacrés aux jeux vidéo, touche à sa fin. Le salon regroupe chaque année des centaines de milliers de joueurs passionnés, mais aussi de curieux, un afflux massif d'individus qui n'est pas sans poser problème. 

Hier, le samedi 2 Novembre, c'est entre autres Gotaga qui en a fait les frais en étant contraint de quitter le stand de la Fnac pour "des raisons de sécurité".

Publicité

Gotaga, Twitch
Gotaga, Twitch

Une mesure peu appréciée aussi bien par le French Monster que par ses fans qui avaient fait le déplacement. Un grand nombre d'internautes se sont exprimés sur Twitter à ce sujet débattant de la place accordée à la sécurité dans ce genre d'événements.

Publicité

Toutefois, si l'on ne peut nier que cette mésaventure a déchaîné bien des passions, l'on ne connait pas encore tous les détails de l'affaire.

C'est pourquoi Gotaga a décidé lors de son stream intitulé "Jugé trop fort et trop beau, il se fait interdire l'accès à la PGW" de revenir quelque peu sur cet événement pour expliquer ce qui s'est passé.

"Regardez comment je suis beau, c'est normal que je me fasse interdire, c'est normal en fait, et encore vous avez pas vu le gameplay, y a des gameplay qui sont sortis sur la chaîne secondaire, c'est compréhensible ..."

Publicité

Trêve de plaisanteries, le streamer est rapidement devenu plus sérieux après avoir ironisé sur la situation :

"Non en vrai sans rigoler c'est chiant (...) bon forcément il y avait beauucoup de gens, mais respectables ça va, les vigiles ont pas eu besoin de remettre les gens à leur place (...) C'est pour ça j'ai pas trop compris parce qu'au début ils nous font, la Fnac, ouais c'est le bordel, il faudra écourter le truc (...) on est arrivé sur le stand on a fait bon les gars soyez calmes machin et les gens ont été super respectueux."

Gotaga, lui-même ne comprend pas vraiment pourquoi une telle décision a été prise :

Publicité

"Au final c'était super cool et j'ai pas trop compris pourquoi, en fait si j'ai compris dans un sens (...) Le stand Fnac c'est pas comme Scuf, il était dans l'event principal et du coup en fait tout était bouché (...) J'ai compris ce problème là, mais pourquoi tout cancel dans le sens où après y'avait un truc de dédicaces prévu, et la file, Fnac avait trop géré pour ça, ils avaient déjà bloqué la file (...) il y avait pas de problèmes à faire ça après sauf que la sécurité de la PGW a fait non c'est pas possible et le problème c'est que Fnac ils sont obligés de subir un peu, eux ils doivent payer des amendes très très chères si jamais il y a un quelconque problème. D'un côté c'est compréhensible"

S'il comprend les décisions prises par la sécurité de la PGW, il trouve qu'il y a tout de même un problème au niveau de l'organisation :

"En fait ce que je trouve pas normal, c'est que tu incites les gens pour ton event, genre en gros tu sais très bien qu'il va y avoir des influenceurs, tu fais en sorte qu'il y ait des influenceurs (...) c'est très cher maintenant le m² à la PGW, les exposants qui veulent des stands voilà c'est très très cher, du coup les exposants pour rentabiliser ça, pour faire venir des gens sur leurs stands ils prennent des influenceurs, donc ça a un effet boule de neige (...) le truc c'est qu'ils savent (...) ils savent et ils omettent de dire ça.

Publicité

Pour conclure il déclare :

"Je trouve ça dérangeant (..) tu incites des gens à remplir ton salon, c'est ton business plan, les places sont vendues à foison, le salon est plein, les stands ont payé super cher du coup pour avoir leur place, niveau rentabilité on est au max, et derrière c'est pour donner de faux espoirs à des gens qui sont venus principalement pour te voir toi et d'autres personnes et pas forcément pour le salon en lui-même (...) sois tu interdis soit tu met des procédés en conséquence (...) Et c'est ça que je trouve un peu dommage, un peu malsain (...) c'est un peu comme les titres putaclicks sur YouTube (...) Je suis interdit sur mon propre stand, ça ils auraient pu quand même prévenir avant.

Une mésaventure qui a clairement dégoûté le French Monster qui ne sera probablement pas présent à la prochaine édition.

"Je pense pas, ah non là clairement j'ai été dégoûté du truc. Moi ça va (...) mais en fait c'est la déception des gens"

Les organisateurs de la Paris Games Week ne se sont pas encore exprimé par rapport à cette affaire.