Divertissement

David Dobrik bat le record du monde dans une explosion de "dentifrice d'éléphant"

par Paul Fouillade

Partager


Le youtubeur David Dobrik s'est associé à Nick Uhas pour battre le record du plus grand "dentifrice d'éléphant", une expérience bien connue des apprentis chimistes et désormais, de son jardin.

David Dobrik ne fait pas les choses à moitié, si le youtubeur ne fait pas partie des 10 personnalités les mieux payées de la plateforme, il n'a sans doute pas grand chose à leur envier. La superstar des vlogs est depuis ces dernières années, l'un des plus gros créateurs de contenu de YouTube et laisse libre court à son extravagance pour le plus grand plaisir de ses 15 millions de fans.

Toujours avec l'esprit de compétition qu'on lui connait, ce dernier n'a pas vraiment apprécié que d'autres viennent marcher sur ses plates-bandes en tentant de surpasser son record de dentifrice d'éléphant. Il a donc doublé la mise, littéralement.

Nick Uhas
Nick Uhas
Qui n'a jamais rêvé de transformer son jardin en mer de mousse ?

Grâce à l'aide du scientifique Nick Uhas, David Dobrik a mis son plan à exécution en recouvrant son jardin de près de 200 mètres cubes de mousse bleue.

Pour cela, il a eu besoin de 625 litres de peroxyde d'hydrogène (ou eau oxygénée sous sa forme aqueuse), 29 bouteilles de savon, des douzaines de bouteilles de colorant alimentaire bleu et plusieurs kilos d'iodure de potassium. Le cocktail parfait pour transformer son arrière-cour en un beau bleu mousseux.

Publicité

Au fur et à mesure que l'expérience se déroulait, Uhas et Dobrik ont finalement fait basculer le catalyseur dans le réactif dans un chaos total.

"Oh mon dieu, oh mon dieu, mer**", peut-on entendre Dobrik crier en s'enfuyant à mesure qu'une gigantesque vague bleue s'abat sur son jardin, dépassant rapidement la hauteur de sa rambarde et s'échappant dans la rue en contre-bas.

Les 625 litres de sa solution à 35% de peroxyde d'hydrogène qu'ils ont utilisé représentent près du double de la quantité dont s'est servi Mark Rober en août dernier et qui avait résulté en une mousse de près de 54 mètres cubes.

Cette tentative est aussi trois fois plus grande que leur expérience en septembre qui faisait pourtant 67 mètres cubes. Ces deux-là ne cherchaient pas seulement à battre le record du monde, ils voulaient l'exploser sous une épaisse couche de mousse.

Publicité

L'explication derrière cette expérience est plutôt simple, voici telle qu'elle est décrite sur Wikipédia. "Le peroxyde d'oxygène concentré est tout d'abord mélangé avec du savon liquide. Ensuite un catalyseur, l'iodure de potassium, est ajouté pour que le peroxyde d'oxygène se décompose très rapidement. Ce dernier se décompose en eau et en oxygène. Comme une petite quantité de peroxyde d'hydrogène génère une grande quantité d'oxygène, l'oxygène se propulse rapidement en dehors du container. L'eau savonneuse capture l'oxygène, créant des bulles et produit de la mousse."

Si Drobik a sans conteste battu le record du monde, il va en revanche passer un bout de temps à nettoyer les murs de sa maison désormais bleus.

Publicité