Combien d'argent Ninja et Shroud ont gagné à la fermeture de Mixer - Dexerto.fr
Divertissement

Combien d’argent Ninja et Shroud ont gagné à la fermeture de Mixer

Publié le: 23/Juin/2020 14:38

by Gaston Cuny

Partager


Selon des sources, Ninja et Shroud ont bien profité de la fermeture de Mixer, explique le journaliste e-sport Rod « Slasher » Breslau.

Il ne sera pas surprenant que les meilleurs streamers Tyler « Ninja » Blevins et Michael « shroud » Grzesiek aient été bien rémunérés pour avoir déplacé leurs chaînes de Twitch vers Mixer. Mais combien le duo a-t-il gagné maintenant que Mixer a terminé ses opérations ?

Publicité

Ninja a été le premier à faire le pas, faisant l’annonce en août 2019, et Shroud a suivi en octobre, ce qui signifie que Twitch avait perdu deux de ses 10 meilleurs streamers en quelques mois. Il y avait plusieurs raisons que les streamers ont données pour leur changement, mais bien sûr, cela devait avoir un sens financier.

Ninja
Tyler « Ninja » Blevins est le premier gros streamer Twitch à avoir rejoint Mixer.

En décembre 2019, un rapport de Bloomberg affirmait que « les plus grands streamers gagnent jusqu’à 40 millions de dollars sur trois à cinq ans ». Cela représenterait entre 8 et 13 millions de dollars par an pour Ninja et shroud.

Maintenant, bien sûr, ils ne rempliront pas le reste de leurs contrats avec la plateforme de Microsoft.

Après l’annonce de la nouvelle, le journaliste e-sport Rod ‘Slasher’ Breslau a tweeté que, selon des sources, Facebook Gaming avait en fait proposé le double des contrats originaux de Mixer pour conserver Shroud et Ninja.

Cependant, les deux ont apparemment refusé cette offre, et les sources de Breslau affirment que Ninja et Shroud ont gagné environ 30 millions de dollars et 10 millions de dollars respectivement, depuis leur passage sur Mixer.

Publicité

Pour le moment, les deux streamers sont libres d’explorer leurs options, qui incluent un retour à Twitch. YouTube Gaming a également intensifié ses efforts pour concurrencer la plateforme appartenant à Amazon, et pourrait aligner une décision pour eux maintenant.

Ninja a dit qu’il « avait des décisions à prendre ».

Shroud a simplement dit qu’il allait réfléchir à ses prochaines étapes.

L’ancienne chaîne de Ninja existe toujours sur Twitch, tous les 14,7 millions de followers intacts, mais est restée inactive depuis son déménagement sur Mixer. La chaîne de 7 millions d’abonnés de Shroud est également toujours là, prête pour son retour, s’il choisit de le faire.

Divertissement

Joe Rogan inquiet de la censure des réseaux sociaux et ses conséquences

Publié le: 15/Jan/2021 18:15

by Martin Thibaut

Partager


L’animateur de podcast populaire Joe Rogan s’est penché sur le sujet brûlant de la censure sur Internet dans son podcast JRE et a révélé pourquoi il s’inquiétait du pouvoir des réseaux sociaux.

La censure a été au premier plan des discussions ces derniers temps, le président américain ayant été suspendu de Twitter, Facebook et d’autres sites.

Publicité

Alors que certaines personnes ont applaudi les décisions prises par ces entreprises, Joe Rogan ne partage pas leur optimisme.

«L’autoritarisme il y a beaucoup de gens qui aiment ça parce qu’il permet de faire taire leurs adversaires», a-t-il dit en s’adressant à son invité, Yannis Pappas.

Publicité

L’ancien animateur Fear Factor et commentateur de l’UFC a évoqué la fermeture ou le retrait d’applications de réseaux sociaux rivaux de Google et des magasins Apple pour prétendument avoir «répandu la haine».

YouTube / Joe Rogan
Joe Rogan pense que la censure ne fera que s’intensifier.

«Quel pourcentage répand la haine? Quels sont les chiffres? Est-ce sage de fermer tout discours avec lequel vous n’êtes pas d’accord?» a-t-il demandé rhétoriquement.

«Par exemple, ce n’est pas bon si quelqu’un arrive là-bas et parle de violence contre des individus ou qu’il diffuse des idées racistes. Ce n’est pas bon, mais sa ne mérite pas la censure. »

Publicité

Ainsi, même si Rogan a convenu que certains discours sont problématiques, il ne pense pas que la censure est la bonne solution et cela crée un précédent «dangereux».

«Cela crée un précédent où les gens qui sont au pouvoir peuvent décider que quelque chose est un discours de haine, que quelque chose est mauvais et que vous pouvez simplement l’éliminer complètement», a-t-il ajouté.

«Et puis, quand des choses comme ça arrivent, elles continuent. Ils ne s’arrêtent pas seulement aux choses dont nous pouvons tous convenir qu’elles sont terribles. Ils vont s’attaquer à des choses que vous ne pensez peut-être pas terribles. Et puis ils continuent d’aller plus loin. »

Comme l’a dit le pasteur Niemöller sur la montée au pouvoir des nazis « Quand les nazis sont venus chercher les communistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas communiste. Quand ils ont enfermé les sociaux-démocrates, je n’ai rien dit, je n’étais pas social-démocrate. Quand ils sont venus chercher les syndicalistes, je n’ai rien dit, je n’étais pas syndicaliste. Quand ils sont venus me chercher, il ne restait plus personne pour protester.  »

Dans une époque où les réseaux sociaux contrôlent les discours politiques, la censure est un véritable danger que le monde se doit de regarder en face.