xQc victime de swattings incessants : "J'avais peur de mourir" - Dexerto.fr
Divertissement

xQc victime de swattings incessants : “J’avais peur de mourir”

Publié le: 29/Jun/2021 12:06

by Océan Fleutot

Partager


La star de Twitch, xQc, a révélé qu’il était victime de swattings plusieurs fois par semaine. Une situation qui l’a poussé à craindre pour sa vie et à déménager.

xQc de son nom Félix Lengyel, est un célèbre streamer québécois sur la plateforme Twitch. Lors d’un live sur sa chaîne, l’ancien joueur pro d’Overwatch s’est confié à ses viewers pour expliquer sa situation délicate. Il a notamment expliqué la raison de son envie de retourner vivre au Canada après “avoir eu très peur” pour sa vie.

Publicité

En effet, xQc a révélé qu’il était quotidiennement victime de “swatting”. Ce mot inspiré de l’unité d’intervention américaine SWAT désigne un canular téléphonique lancé par un viewer qui consiste à piéger les forces de l’ordre et à les envoyer chez un streamer en plein live dans le simple but de nuire à la personne concernée.

Ce phénomène est bien sûr interdit et réprimandé par la loi. Cependant, cette pratique s’est intensifiée et xQc ne compte plus les fois où il a subi le swatting.

Comment le swatting a bouleversé la vie de xQc

Début juin, xQc et sa petite amie Adept ont surpris leur communauté après avoir déménagé chez un collègue streamer, Sodapoppin. À l’époque le couple avait justifié que ce déplacement n’était que temporaire à cause de “rénovations de leur maison”. Finalement, xQc a expliqué les vraies raisons de ce départ.

Publicité

xQc twitch streamer swatting
Twitch : xQc
Le streamer populaire de Twitch a révélé des détails choquants sur le swatting.

“La principale raison pour laquelle je voulais retourner au Canada il y a un mois, c’est que nous étions perquisitionnés par la police un nombre de fois qui n’avait absolument aucun sens. Presque tous les jours, la police venait chez nous avec toute une équipe. Tout ça à cause de foutus idiots. J‘avais vraiment peur de mourir”, a expliqué le streamer de 25 ans avec une émotion vive.

Il a ensuite fait allusion à d’autres situations encore pires que le swatting. Cela n’avait aucun sens pour moi, et j’ai eu tellement peur que je voulais juste rentrer à la maison. Je voulais juste retourner au Canada. Et puis d’autres choses se sont produites qui étaient pires, BIEN PIRES, et je voulais juste m’échapper de ce p*tain de truc”, a-t-il déclaré.

Publicité


xQc n’a pas expliqué en détail ce qu’il sous-entendait par “des choses bien pires”. Il a précisé qu’avec le temps et les multiples interventions de la police, il a trouvé un système qui lui permettait de continuer à streamer en direct sans que les viewers ne s’aperçoivent que les équipes d’intervention perquisitionnaient sa maison.

“À chaque fois que je regardais à ma gauche et je disais “la nourriture, ouais…”. Lorsqu’il mentionnait le mot nourriture, c’était un signal à la police pour dire que tout allait bien pendant que les forces de l’ordre fouillaient sa maison.

Publicité


Félix Lengyel a terminé en expliquant qu’il ne voulait pas être considéré comme une “victime”. Initialement, il ne parlait de la situation parce qu’il ne voulait pas donner de l’importance à ceux qui le “swattaient”. Cependant, le streamer a estimé que les accusations selon lesquelles il ne revenait au Canada que pour des raisons de jeu d’argent l’ont mis “dos au mur”.

Pour le moment, xQc n’a pas décidé de son avenir et s’il allait vraiment retourner au Canada à cause du swatting. Cette pratique est dangereuse et peut avoir des répercussions irréversibles à l’encontre des streamers.

Publicité