Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux Divertissement Films/Séries Dexerto TV Contact
 
Divertissement • 10/07/19

Belle Delphine répond à un troll qui prétendait que son eau de bain causait l'herpès

Shares
Belle Delphine répond à un troll qui prétendait que son eau de bain causait l'herpès

La star d'Instagram, Belle Delphine, a fait les gros titres cette semaine après avoir vendu son eau aux fans pour 30 dollars le pot. Et cela n'a pas manqué de faire réagir la communauté.

Publicité

Mais toute l'attention n'a pas été positive. Sur Twitter, un compte imitant le Daily Mail en utilisant le nom et la photo du journal a tweeté la photo d'un faux article intitulé "Plus de 50 personnes auraient contracté l'herpès après avoir bu l'eau de bain de Belle Delphine, la star d'Instagram".

Alors que le compte @BakeRises a depuis changé de nom et d'image depuis Daily Mail, le faux article sur l'eau de bain de Delphine a été retweeté plus de 17 000 fois.

Le faux compte de "Daily Mail" a trompé de nombreux utilisateurs sur Twitter.

Publicité

Le propriétaire du compte a répondu au faux tweet un jour plus tard, en déclarant: "Il semble que le meilleur moyen de se développer sur Twitter est de se faire passer pour une société et de dire des choses sur une célébrité qui peut légalement être considérée comme une diffamation et que je pourrais être poursuivi pour."

Malheureusement, beaucoup de gens sont tombés dans le piège, y compris un utilisateur qui a commenté une photo récente de Delphine, écrivant : "50 personnes ont eu l'herpès de l'eau de votre bain mon gars."

"Tu es un (emoji de clown) si tu y as cru ;D", a répondu la star d'Instagram.

Publicité

Ce n'était pas le seul utilisateur à apparemment répandre le canular à son insu. De nombreux commentaires sur le compte Instagram de Delphine mentionnent l'herpès dans une certaine mesure.

Seul le temps nous dira si cette rumeur affectera les ventes futures de "Gamer Girl Bath Water", qui est toujours en rupture de stock à l'heure où nous écrivons cet article.

Lire plus sur :
Belle Delphine