Divertissement

Amixem donne un conseil aux "petits youtubeurs"

by Isabelle Thierens

Partager


Amixem était le dernier invité en date du podcast "Sous Influence" de Gurky et Aiekillu. Il a profité de cette occasion pour donner un conseil aux youtubeurs, en particulier à ceux qui galèrent à joindre les 2 bouts.

Cette année, Aiekillu et Gurky ont lancé leur podcast en direct sur Twitch : Sous Influence. Plusieurs soirs par semaine aux alentours de 21 heures ils reçoivent des invités pour échanger avec eux sur diverses thématiques.

Advertisement

Le replay est ensuite proposé sur diverses plateformes dont YouTube. Lors de leur dernier podcast, ils ont reçu le youtubeur Amixem qui a entre autres choses évoqué les différentes sources de revenus des youtubeurs.

https://www.youtube.com/watch?v=kVNrcq5TZm0

Le conseil d'Amixem

Au fil de l'émission la question du "salaire" d'Amixem est venue sur le tapis, ça a été l'occasion pour le youtubeur d'exposer aux viewers certains rouages de la plateforme.

Advertisement

"Je vis très très très bien, j'ai un, c'est pas un salaire parce que ça fonctionne pas comme ça en gros, on gagne de l'argent, il y a 3 sources de revenus, tous les youtubeurs c'est pareil, ça les gens le savent pas du tout, c'est qu'il y a le salaire, par mois, il y a (...) des dividendes à la fin de l'année si ta société elle a bien marché, et ensuite t'as les droits d'auteur en France."

Il poursuit en affirmant :

"C'est génial, en France on est un pays unique dans le monde à avoir (...) des organismes qui distribuent les droits d'auteur et c'est valable pour tous les francophones peut importe où ils habitent. (...) Ça c'est de l'argent qui est en bonus car tu n'as rien à faire en plus (...) C'est des organismes qui défendent tes droits d'auteurs et qui demandent une redevance à YouTube."

Sous Influence, Youtube
Sous Influence, Youtube

Amixem a ensuite confié que c'est grâce à cette source de revenus en particulier qu'il a pu faire un prêt pour sa maison, une source qu'il estime à environ "50 cts les 1000 vues".

Il donne donc ensuite un précieux conseil aux youtubeurs : 

Advertisement

"vraiment les petits youtubeurs, faites le à mort (...) Si par exemple YouTube donne (...) 5 millions d'euros à la SACD, il y a un gâteau de 5 millions d'euros à partager entre tous les youtubeurs qui adhèrent à ça."

La SACD

La Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) a pour vocation de défendre le droit des auteurs et des créateurs.

Les auteurs qui choisissent d'adhérer à cette société civile bénéficient des services de celle-ci à savoir la gestion des droits d'auteur.

En plus du droit d'entrée (48€) et de la cotisation annuelle (40€) la SACD déduit des droits de ses membres une retenue statutaire (7 à 11% selon le lieu de résidence et le type d'exploitation) pour financer les frais de gestion, un prélèvement de solidarité de 1%.

Advertisement

Toutefois en adhérant en ligne, l'auteur sera exonéré des cotisations annuelles des deux années suivant l'adhésion.

Comment adhérer ?

Pour adhérer il faut faire partie d'une des catégories suivantes :

  • vous êtes autrice ou auteur d'une oeuvre déjà créée ou en cours de création, relevant du répertoire de la SACD
  • vous êtes diplômé(e) d'un établissement reconnu par la SACD
  • vous êtes ayant droit d'une autrice ou d'un auteur décédé(e), non membre de la SACD de son vivant, dont l'oeuvre va être représentée ou diffusée (contacter le Pôle Auteurs au ☎ 01 40 23 44 55)  
  • vous êtes parrainé(e) par deux autrices ou auteurs membres de la SACD ayant le grade de sociétaire (contacter le Pôle Auteurs au ☎ 01 40 23 44 55).

Et il faudra fournir un certain nombre de documents

  • votre carte d'identité (recto verso) ou passeport
  • votre relevé d'identité bancaire ou postal
  • le règlement de votre part sociale : 48 € représentant la part sociale de la Société que vous allez acquérir en devenant membre

Les déclarations d’œuvres, ce qui permet à la SACD de verser des droits d'auteur, pourront ensuite se faire directement en ligne.