Divertissement

Alinity partage les messages haineux qu'elle continue de recevoir

by Isabelle Thierens

Partager


Alinity a dévoilé qu'elle continuait de recevoir de nombreux messages haineux en raison de son tristement célèbre "lancer de chat", qui avait suscité de vives réactions à l'époque.

Le 27 septembre, la streameuse a partagé sur Twitter plusieurs captures d'écran montrant les messages haineux qu'elle a tendance à recevoir dès qu'un streamer populaire se fait bannir de Twitch.

Advertisement

Dans ce cas précis, les messages ont été envoyés par des fans de YourRAGE, un créateur de contenu qui a été récemment banni.

Chaque capture d'écran montre un fan du streamer fustigeant Twitch pour ne pas avoir sanctionné Alinity, suite à son "lancer" de chat en 2019, au lieu de suspendre la chaîne de YourRAGE.

Advertisement

"Vous allez vraiment laisser une fille qui a jeté son put*in de chat sur la plateforme mais bannir YourRAGE sans raison ?", a demandé l'un des internautes en question, tandis que d'autres ont accusé Twitch d'être "sexiste".

Une polémique loin de s'essouffler

"On dirait que quelqu'un a été banni la nuit dernière, je me suis réveillée avec une tonne de mentions de ce genre", a déclaré Alinity avant d'appeler à un cessez-le-feu. "Cela fait plus d'un an, on peut laisser tomber?"

Ce tristement célèbre incident provient de son live du 18 juillet 2019, où Alinity, frustrée par sa partie sur Apex Legends, s'est énervée sur son chat qui marchait son bureau, l'attrapant avant de le "jeter" derrière sa chaise.

Advertisement

Les internautes se sont indignés du comportement de la streameuse et ils n'ont pas hésité à lancer une pétition pour qu'elle soit bannie de Twitch.

Face à l'ampleur de la controverse, une association de protection animale s'est même rendue au domicile de la jeune femme pour enquêter, dévoilant par la suite qu'il n'y avait eu "aucune intention malveillante".

Le scandale a engendré de nombreuses rumeurs impliquant Alinity et Twitch, certains supposant que les modérateurs la protégeaient.

Alinity quant à elle, a récemment déclaré qu'elle pensait que Twitch aurait dû la bannir, affirmant qu'elle ne savait pas pourquoi ils ne l'avaient pas sanctionnée et qu'elle ne pouvait "rien y faire".

Je connais des gens qui ont été bannis pour de plus petites choses que ce qu'il s'est passé avec moi, avec le chat… J'aurais dû être bannie (...). Je ne sais pas [combien de temps le ban aurait dû durer] genre une semaine ? C'était assez mauvais", a-t-elle déclaré.

Plus d'un an après les faits, la rancœur des internautes semble toujours être bien présente et même si Alinity n'a rien à voir avec les sanctions qui tombent sur les autres streamers, son cas continue de servir d'argument lorsqu'est évoquée la politique de modération de Twitch.