CS:GO

Un tricheur sur CS:GO se fait attraper en direct par un streamer à la DreamHack Winter

par Paul Fouillade
Gabriel Kulig

Partager


Un streamer polonais a pris sur le fait un tricheur sur CS: GO alors qu'il se promenait dans les allées de la DreamHack Winter, le laissant abasourdi.

Le hack est présent dans de nombreux jeux en ligne, et les joueurs ressentent une rage naturelle à l'encontre de ceux qui en profitent. Il n'y a rien de plus frustrant que de se retrouver face à quelqu'un qui détourne le jeu à son avantage de manière injuste.

Cependant, quelle serait votre réaction si vous veniez à trouver un hackeur en plein milieu de la plus grosse LAN de l'année ? C'est ce qu'a du se demander ce streamer présent à la DreamHack Winter.

Publicité

Valve
Valve
Que feriez-vous si vous tombiez nez-à-nez avec un tricheur ?

"Benczek" déambulait tranquillement entre les joueurs en ce premier jour de DreamHack avec sa caméra tout en diffusant en live ce qu'il voyait afin de partager avec sa communauté les joies d'une LAN "à l'ancienne". Tellement à l'ancienne qu'il a dû revenir sur ses pas lorsqu'il s'est aperçu qu'un joueur trichait nonchalamment à quelques mètres seulement de lui !

Le joueur (si on peut encore appeler ces personnes là ainsi), était tranquillement installé devant son ordinateur en train de jouer à CS:GO. Il jouait donc en ligne ou était directement en train de se préparer pour participer à l'important tournoi qui a lieu chaque année sur le jeu à la DreamHack. S'arrêtant brusquement, Benczek se met à filmer le joueur en question afin que l'on puisse bien apercevoir son écran, l'air complètement abasourdi, sans comprendre pourquoi quelqu'un tricherait en pleine LAN devant des centaines de personnes !

Publicité

Il a alors demandé au joueur s'il était en train de tricher, ce à quoi ce dernier à négligemment répondu par l'affirmative. Après tout, son, ou plutôt ses hacks étaient tellement évident qu'il lui était difficile de nier la vérité.

Publicité

En effet, on peut voir pas moins de trois hacks différents sur son écran, et en quelques secondes seulement. Son jeu est en vue à la troisième personne, il utilise clairement un script pour bunny-hop afin de gagner en mobilité et enfin son personnage est entouré un halo violet ce qui laisse supposer qu'il utilise une sorte de wallhack pour voir ses adversaires à travers les murs.

De plus on imagine très facilement qu'après trois hacks, rien ne l'empêche d'en utiliser encore plus, moins visibles à l'écran !

Twitter : CSGO2ASIA
Twitter : CSGO2ASIA
le hack de forsaken est l'un des derniers exemples de triche avérée pendant une compétition de CS:GO

Publicité

Alors que les hacks ont clairement diminué ces dernières années lors des événements majeurs, certaines affaires très médiatisées sont restées célèbres et les joueurs comme leurs ordinateurs sont soumis à des examens de plus en plus méticuleux. Récemment, le tristement célèbre hack word.exe était découvert sur le PC de Nikhil "forsaken" Kumawat alors qu'il jouait pour OpTic India lors de l'eXTREMESLAND Asia 2018. Celui-ci a ensuite été interdit de compétition pendant 5 ans.

Si Benczek n'a pas directement signalé ce qu'il avait filmé aux administrateurs, nul doute qu'avec son clip, rapidement devenu viral, ce joueur a dû être écarté "gentiment" de l'événement...

Publicité