CS:GO

Les joueurs pro rejettent l'idée d'un The International sur CS:GO

par Cyril Pomathiod
Valve

Partager


D'après le commentateur CS:GO "Moses", Valve a déjà demandé aux joueurs pro s'ils souhaitaient voir un The International sur Counter Strike : leur réponse est surprenante.

The International est le plus prestigieux tournoi Dota 2, qui voit s'affronter les meilleures équipes du monde pour un accès direct à la gloire et à la richesse. En effet, "TI" est l'événement e-sport avec le plus gros cash prize au monde : plus de 34 millions de dollars pour l'édition 2019 remportée par OG.

Valve
Valve
OG est la première équipe à remporter The International deux années consécutives

Publicité

Comment Valve parvient à mettre en place un tel cash prize ? Grâce à la participation de la communauté qui finance plus de 95% du montant total en achetant des "game pass" en jeu, qui leur permet de débloquer du contenu cosmétique tout en versant 25% de la somme dépensée dans le prix de The International.

Évidement, remporter TI représente la quintessence d'une carrière de joueur Dota 2... et a sans doute de quoi faire saliver les meilleurs joueurs des autres titres e-sport, pas vrai ? D'après l'analyste et commentateur CS:GO Jason "Moses" O'Toole, ce n'est pas le cas des joueurs professionnels de CS:GO.

Publicité

Durant le podcast "The Tasteless Podcast" duquel il était invité le 25 novembre 2019, Moses a expliqué que, par le passé, Valve a demandé à différents acteurs de la scène compétitive Counter Strike ce qu'ils pensaient de l'idée d'organiser un équivalent à The International sur leur FPS.

La réponse des pros, retranscrite par Moses, est surprenante :

Quasiment à l'unanimité, les pros et autres personnes impliquées dans l'e-sport Counter Strike ont dit non.

[... ] Nous avons des écosystèmes différents, des personnes différentes qui travaillent sur le jeu et des philosophies différentes sur la manière d'arriver, je pense, à un but similaire.

Publicité

Qu'est-ce qui peut bien motiver les personnes intérogées, dont des joueurs professionnels, à réfuter l'idée d'un tournoi à plusieurs millions de dollars d'être organisé sur leur jeu ? Pour le deviner, il faut se pencher sur les défauts de the International.

Premièrement, posons les bases : beaucoup d'argent ne veut pas dire événement réussi. Sur Dota 2, TI est de très loin l'événement majeur de la saison compétitive. C'est même le seul événement qui fait véritablement du bruit sur la scène e-sport hors du monde fermé de Dota 2.

Et si c'est justement l'existence de cet événement immense qui prend tellement de place qui venait occulter le reste d'une année compétitive pourtant bien existante ? Si tout le monde se souviendra qu'OG a remporté TI 2019, qui se souviendra que c'est Team Secret qui a dominé cette saison ?

Publicité

Rares sont les jeux e-sport à avoir un calendrier compétitif aussi chargé que CS:GO. Les joueurs voyagent à travers le monde, participent à de nombreux majors, pas toujours organisés par Valve... serait-il vraiment judicieux d'ajouter à cet emploi du temps bien chargé un événement si important qu'il éclipserait la performance des équipes sur toutes les autres compétitions de l'année ?

Si cette réponse n'est qu'une supposition, il s'agit sans doute d'une bonne piste de réflexion pour comprendre les enjeux et les risques que représenterait l'organisation d'un The International sur Counter Strike, tant pour Valve que pour les organisations et les joueurs.

Publicité

Source : Luckbox