Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux Divertissement Films/Séries Dexerto TV Contact
 
CS:GO • 24/03/19

Un ancien professionnel de Counter-Strike s'est fait attraper d'une façon hilarante en train de tricher

Shares
Un ancien professionnel de Counter-Strike s'est fait attraper d'une façon hilarante en train de tricher

Kristoffer 'Faken' Andersson, ancien joueur professionnel de Counter-Strike 1.6, a été surpris en train de tricher lors d'un match qu'il streamait sur Twitch, après que son écran se reflète dans ses lunettes.

Publicité

Faken, qui était un joueur professionnel sur Counter-Strike 1.6, a été attrapé alors qu'il utilisait un wallhack. Le clip Twitch de la preuve de sa triche a été largement diffusé en ligne le 24 mars.

Cependant, le joueur n’est pas revenu au niveau professionnel sur CS:GO, il n’a fait que participer à des qualifications ouvertes pour des événements mineurs tels que la DreamHack Tours 2016 et avait rejoint l'ancienne équipe de PENTA Sports.

Le reflet dans ses lunettes l'a trahi.

Publicité

Faken était en train de streamer une partie de matchmaking sur Mirage lorsque ses lunettes ont indiqué qu'il était en train de tricher avec un wallhack, ce qui lui permettait de voir les ennemis à travers les murs.

Environ quatre secondes après le début du clip alors que Faken tient un angle, sa webcam révèle un modèle de joueur rouge que l'on peut voir bouger dans le reflet de ses lunettes, bien que le joueur ne soit pas réellement visible dans le jeu à ce moment-là.

La chaîne Twitch de Faken n’est plus disponible et il n’a pas encore fait de déclaration concernant le clip qui a fait surface. De nombreux spectateurs se demandent depuis combien de temps Faken aurait pu tricher et s'il y a d'autres noms notables sur la scène CS:GO qui parviennent à tricher sans aucune sanction.

De nombreuses interdictions ont également été infligées pars Valve au cours des derniers mois. Le nombre de bannissement a atteint son record avec plus de 1,6 million de comptes bannis en décembre.

Publicité

Depuis que Counter Strike : Global Offensive est devenu gratuit le 6 décembre 2018, un afflux de tricheurs a été constaté, la sanction du bannissement étant moins dissuasive.