Call of Duty

Les joueurs Warzone en colère contre un skin jugé trop difficile à voir

Publié le: 19/Oct/2020 9:05

by Ludovic Quinson

Partager


L’opérateur de Call of Duty : Modern Warfare Roze « Rook » de la saison 5 met les joueurs en colère, car sa petite silhouette sombre est parfois impossible à détecter dans certaines situations.

Verdansk est un environnement très diversifié et les opérateurs de Modern Warfare ont la chance de disposer d’un assortiment varié de camouflages. La carte couvre des zones vertes et boisées, des plaines sèches, et également des pièces intérieures sombres, ce qui permet d’observer de nombreux paysages différents.

Publicité

Dans les coins et recoins obscurcis de la carte, le skin d’un opérateur de la saison 5 est devenu une nuisance particulière pour les joueurs. En atteignant le palier 100 du passe de combat de la saison précédente, le skin Roze « Rook » était automatiquement débloqué, offrant aux fans un personnage entièrement vêtu de noir.

Avec les nombreuses possibilités de combats rapprochés qui existent dans des espaces intérieurs mal éclairés, les joueurs ont commencé à souligner à quel point il est impossible de voir Roze dans le jeu.

Infinity Ward
Le skin de Roze « Rook » est facile à voir à la lumière, mais pratiquement invisible dans l’obscurité.

Dans une capture d’écran montrée par l’utilisateur Reddit bleedblue_knetic, il montre clairement que le skin en question peut paraître quasiment invisible dans certaines situations. Ici en particulier dans une cellule de l’emplacement de la Prison.

I’ve never really seen anyone talk about it, but does anyone else think Roze skin is not okay? from r/CODWarzone

Un autre joueur, OJbeforethebadstuff, a également répondu à cette publication Reddit en donnant son propre exemple de l’apparente invisibilité du skin. Bien que les réglages vidéo semblent manquer de luminosité, cela démontre à quel point le camouflage de Roze peut être mortel.

Publicité

Comme nous pouvons le voir dans la vidéo, l’écran est plus sombre que celui de la plupart des joueurs, mais, néanmoins, cela montre à quel point le skin de Roze qui le tue est franchement invisible. Ce n’est qu’en regardant la killcam que l’on se rend compte qu’il y avait en fait une personne qui se tenait là, parmi les tables, attendant de s’assurer une élimination facile.

Bien que la hitbox du skin ne soit pas techniquement plus petite que celle des autres, son apparence très sombre peut s’avérer un avantage injuste. Infinity Ward n’a pas encore répondu aux plaintes et il reste à voir si certains des problèmes de visibilité peuvent être résolus avant la sortie du prochain opus de Call of Duty : Black Ops Cold War.

Call of Duty

Sur Warzone une nouvelle vague de ban s’abat sur les tricheurs

Publié le: 23/Fév/2021 17:34

by Martin Thibaut

Partager


Les développeurs de Warzone, Raven Software, ont confirmé qu’ils avaient lancé une autre grande vague de ban. Elle concerne les joueurs qui avaient triché et utilisé des logiciels tiers dans le battle royale avant la saison 2.

Depuis sa sortie en mars dernier, Warzone s’est consolidé avec Apex Legends et Fortnite comme l’une des offres de premier plan sur le marché du battle royale.

Publicité

Le jeu devient de plus en plus complet, mais un gros problème est apparu: la triche. Les wallhacks, aimbots, ainsi que les autres bugs et exploits sont légion sur Warzone.

Une chose dont les fans se plaignent, à juste titre, de plus en plus finissant même parfois par se détourner de Warzone. Les développeurs ont donc lancé suite à cet exode un mouvement pour débarrasser des tricheurs, déployant de grandes vagues de ban à différents moments.

Publicité
Warzone à la troisième personne
Activision
Malgré la popularité de Warzone, les tricheurs et les bugs sont toujours légion à Verdansk.

Début février, les développeurs ont lancé des vagues de ban qui aurait éliminé plus de 60000 tricheurs.

La question d’un anti-cheat stable et effectif plane toujours, malheureusement aucune avancée conséquente n’ont été publiées par les développeurs à ce niveau.

« Nous avons dit qu’il y en aurait plus … Une autre nouvelle vague de ban a été lancée sur #Warzone », ont tweeté les développeurs le 22 février, sans donner à nouveau le montant exact du nombre de tricheurs qui avaient été touchés.

Publicité

Bien sûr, la nouvelle ravit les joueurs, mais il y a des choses que beaucoup aimeraient voir changer. Il y a encore des plaintes concernant des armes surpuissantes, des accessoires trop puissants et différents autres bugs dans le jeu.

Il reste à voir si ces vagues de ban vont continuer maintenant qu’il y en a eu trois en deux semaines. Ou si un système automatique efficace est mis en place pour gérer la situation.