Les développeurs de Cold War répondent au bug de la lunette thermique - Dexerto.fr
Call of Duty

Les développeurs de Cold War répondent au bug de la lunette thermique

Publié le: 21/Jan/2021 18:24

by Martin Thibaut

Partager


Un problème sur Call of Duty: Black Ops Cold War qui transformait l’optique thermique en un viseur régulier a été pris en compte par un membre de Treyarch qui a confirmé qu’un correctif était prévu pour une future mise à jour majeure.

Black Ops Cold War a eu un début troublé par de nombreux bugs et problème affectant le jeu. Cold War, ainsi que de nombreux autres jeux vidéo ont été développés pendant une pandémie mondiale malgré tout le nombre de soucis affectant les joueurs est très important et ne peut être uniquement attribué à la crise sanitaire actuelle.

Publicité

Les conditions mondiales étant ce qu’elles sont, cela ne rend pas les choses moins frustrantes pour les joueurs, même si Treyarch a travaillé dur pour résoudre ces problèmes.

Malgré cela, le jeu est très populaire, d’autant plus depuis sa récente fusion avec Warzone.

Black Ops Cold War le bug de la lunette thermique

Un nouveau problème est récemment apparu, où le viseur optique thermique a perdu son effet pour se transformer en viseur classique. Heureusement un membre de Treyarch a répondu, révélant qu’un correctif est en cours.

Un joueur de Black Ops Cold War a posté une vidéo sur Reddit où il semble que la batterie de leur optique était déchargée, l’effet thermique avait disparu, mais le réticule apparaissait le même, confirmant qu’il s’agissait d’une lunette désactivée.

Batteries in my thermal died from r/blackopscoldwar

Comme l’a souligné un autre utilisateur de Reddit, alors que l’optique thermique ne fonctionnait plus, ils se trouvaient dans le rayon d’un brouilleur. Ce n’était pas le problème définitif cependant, car l’effet est resté bien après qu’ils aient quitté la zone du brouilleur et a persisté jusqu’à leur mort.

Les lunettes thermiques sont idéales pour repérer les ennemis lointains, il a donc dû être frustrant que cette lunette spéciale perde ainsi son effet.

Publicité
Commentaire du Community Manager du jeu concernant le bug.

Le Community Manager de Treyarch, Josh Torres, également connu sous le nom de FoxHoundFPS, a confirmé qu’il s’agissait bien d’un problème. Torres a déclaré qu’il avait partagé les détails du bug avec l’équipe et a expliqué qu’ils «feraient suivre une solution à ce problème dans une future mise à jour majeure».

Il ne reste donc plus aux joueurs qu’à croiser les doigts pour que la mise à jour arrive au plus tôt.

Call of Duty

Un pro de Warzone accuse l’un des participants d’un tournoi de tricherie

Publié le: 21/Jan/2021 14:09 Modifié le: 21/Jan/2021 16:35

by Martin Thibaut

Partager


Au milieu d’un tournoi Call of Duty: Warzone, Tommey des 100 Thieves a accusé un détenteur de record du monde et adversaire, Pacesetter, de tricherie et a enquêté sur les preuves en direct. 

Avec plus de 80 000 $ de revenus et un contrat avec 100 Thieves, Tommey est plus familier que la plupart des autres joueurs avec Warzone et, naturellement, préoccupé par l’intégrité concurrentielle. Après avoir été éliminé d’un tournoi Mainland Gaming, il a décidé de regarder le reste des matchs (comme il le fait habituellement) et a suivi Pacesetter (qui a fait l’objet de nombreuses rumeurs de tricherie).

Publicité

De plus en plus méfiant à propos du gameplay du nouveau streamer, Tommey est finalement entré dans son chat pour demander une caméra de surveillance de l’écran du streamer. Cela a rapidement fait effet boule de neige et Pacesetter a quitté son stream pendant plus d’une heure, puis a été disqualifié pour avoir refusé de coopérer avec les administrateurs du tournoi et a ensuite supprimé les VOD de Twitch et YouTube.

Pacesetter a participé à des tournois, des paris et battu un record du monde, mais ce récent succès n’a pas pu faire dérailler l’enquête de Tommey. À la fin de la soirée, le streamer avait examiné de manière exhaustive le gameplay de Pacesetter (y compris à partir de VOD supprimées) en direct sur Twitch pour des milliers de téléspectateurs, ce qui a conduit toute la communauté CoD à saluer le pro de Warzone comme leur justicier anti-triche.

Publicité

Bien qu’à l’origine réticent à traiter Pacesetter de tricheur après avoir reçu des clips de personnes sur les réseaux sociaux, Tommey a accordé plus d’attention après sa défaite dans le tournoi. Constatant des signes subtils de triche (centrage suspect de la visée, conscience parfaite du positionnement de l’ennemi), il a alors décidé qu’il y avait suffisamment de raisons d’exiger une caméra de surveillance de l’écran du streamer en plein essor.

Lorsque Tommey demande au streamer de montrer son écran avec sa caméra dans le chat, avec une note spécifique lui disant de ne pas toucher le clavier, il semble que Pacesetter le lit et commence rapidement à taper sur ses touches. Cela devient rapidement suspect, car des incohérences dans sa justification conduisent les administrateurs du tournoi à demander un processus de vérification anti-triche.

Suggérant qu’il utilisait le clavier pour jouer de la musique (qui n’a jamais commencé à jouer et aurait nécessité une attention particulière au moniteur auquel il ne semble pas faire face), les administrateurs ont demandé l’accès aux journaux PC de Pacesetter pour savoir s’il avait quitté un programme de piratage.

Publicité
Twitch, @Tommey
Un message de Rated, l’adversaire de demi-finale de Pacesetter, dans le chat de Tommey.

En réponse, le streamer est apparemment parti pendant plus d’une heure, ce qui a amené les administrateurs à penser qu’il nettoyait les journaux de son système, et entraîné sa disqualification en demi-finale.

En fin de compte, il est impossible de confirmer avec une certitude totale que Pacesetter a triché, car il utilise XSplit, un logiciel de streaming connu pour sa capacité à masquer les hacks sur Twitch. Néanmoins, l’enquête approfondie de Tommey sur le gameplay et les réponses ultérieures aux accusations se sont avérées suffisamment accablantes pour la communauté CoD.

Alors que tout le monde, des énormes personnalités de Warzone aux fans occasionnels, exalte Tommey pour son travail en tant que justicier anti-triche, le Sherlock Holmes de Verdansk a expliqué que malgré sa conviction qu’il était un tricheur, il ne fallait surtout pas aller le harceler.