Le Twitter du développeur Tony Flame de Treyarch a été piraté - Dexerto.fr
Call of Duty

Le Twitter du développeur Tony Flame de Treyarch a été piraté

Publié le: 26/Dec/2020 14:00 Modifié le: 26/Dec/2020 14:01

by Martin Thibaut

Partager


Le célèbre concepteur de jeux de Black Ops Cold War, Tony Flame, a vu son compte Twitter piraté le matin du 25 décembre. Flame est connu comme l’un des principaux canaux de communication sur les réseaux sociaux entre l’équipe de développeurs de Call of Duty et la base de joueurs.

La plupart des fans de Call of Duty actifs sur Twitter connaissent le nom de Tony Flame. En tant que concepteur de jeu principal chez Treyarch, Flame n’est pas seulement l’une des principales voix d’autorité en matière de Black Ops Cold War, mais il est également la façade de Treyarchqui transmet beaucoup d’annonces et d’informations entre les développeurs et les joueurs.

Publicité

Malheureusement, il a eu un réveil brutal à Noël, pas du père Noël, mais plutôt d’un ou plusieurs pirates qui avaient infiltré son compte Twitter et y avaient publié leurs propres messages.

On ne sait pas si c’était le travail d’un seul individu ou de plusieurs, mais il y avait beaucoup de tweets qui avaient un langage grossier et des insultes raciales, donc nous n’en publierons aucun ici.

Il y a même eu un tweet qui est devenu semi-viral, les auteurs ont posté un message demandant à Activision de supprimer le matchmaking basé sur les compétences (SBMM) parce que cela «ruinait le jeu pour lequel Flame avait travaillé dur».

Publicité

Le SBMM est sans doute le sujet le plus controversé de Call of Duty depuis le lancement de Black Ops Cold War, et bien que Flame ne l’aborde jamais publiquement (aucun des développeurs ne le fait jamais), les pirates ont pris la liberté de le faire.

Chose intéressante, tous les tweets sont restés sur sa page pendant un certain temps après le piratage du compte, bien que Twitter ait rapidement verrouillé la page pour l’empêcher de publier (en raison du langage offensant), les messages eux-mêmes ont été autorisés à rester pendant des heures avant d’être supprimés, vraisemblablement par Flame lui-même.

Publicité

Le Lead Game Designer de Treyarch n’est pas vérifié sur la plate-forme, ce qui explique probablement pourquoi il a fallu autant de temps pour que les tweets soient supprimés.

Ni Activision ni Flame n’ont émis de commentaires publics sur l’incident, donc cela pourrait être la dernière fois que nous en entendons parler.