La CoD League oblige une équipe Challenger à jouer contre des tricheurs - Dexerto.fr
Call of Duty

La CoD League oblige une équipe Challenger à jouer contre des tricheurs

Publié le: 14/Déc/2020 12:58 Modifié le: 15/Déc/2020 16:19

by Ludovic Quinson

Partager


Une équipe amateur de Call of Duty : Black Ops Cold War a apparemment été récemment contrainte de jouer une partie d’un tournoi de la CDL Challengers contre une équipe dont l’un des joueurs venait d’être pris à tricher au tour précédent.

Vous ne voulez jamais tomber sur des tricheurs en jouant à CoD, que ce soit dans le mode multijoueur ou dans Warzone, mais être obligé de jouer contre une équipe qui a déjà été prise en flagrant délit est une tout autre chose.

Et apparemment, c’est exactement ce qui est arrivé à l’équipe Hope Esports, d’après un tweet du joueur Chris Abbott, qui a publié des images d’une conversation avec un administrateur du tournoi Gamebattles, confirmant cette situation.

Publicité

« Les enfants que nous sommes censés jouer au prochain tour viennent d’être bannis pour tricherie il y a 10 minutes ! » a-t-il écrit.

Comme l’autre équipe avait un membre qui venait d’être littéralement pris en train d’enfreindre les règles, Abbott a demandé si son équipe pouvait obtenir une victoire gratuite. Au lieu de cela, l’administrateur a simplement répondu que le match se déroulerait comme prévu.

« On nous a informés qu’ils pouvaient terminer le tournoi, mais qu’il ne sera banni du site qu’après.« , a répondu l’administrateur. « Donc, vous pouvez y aller. »

Publicité

Alors que le joueur en question a précisé avoir « refusé » de jouer contre une équipe de tricheurs, lui et son équipe ont été contraints de la jouer. Et la bonne nouvelle est que Team Hope a réussi à remporter la partie, même si elle a été forcée à jouer un match qu’elle estimait ne pas devoir jouer.

Un bon nombre de joueurs de CoD dont Alec « Arcitys » Sanderson d’Atlanta FaZe ont convenu que la situation était assez ridicule, mais cela a également déclenché une conversation plus large sur la nécessité d’un anti-cheat sur Black Ops Cold War.

Publicité

Cette affaire n’est qu’un exemple de plus du début de saison très turbulent pour les joueurs de la CDL Challengers, en particulier en ce qui concerne le sujet très sensible des tricheurs.

Lors de la Challengers Cup, qui s’est tenue les 5 et 6 décembre, de nombreux joueurs qui semblaient utiliser des logiciels tiers ont été exposés, ce qui a provoqué les foudres des joueurs professionnels de la CDL, qui ont souligné la nécessité d’une meilleure modération au niveau amateur.

Et ils ne sont pas les seuls, la grande majorité des joueurs CoD a demandé à Activision de créer son propre système anti-triche dans la même veine que celui de Valorant afin de faire face aux tricheurs qui sévissent à la fois sur le mode multijoueur et sur Warzone.

Publicité

Le mieux que nous ayons pour l’instant, c’est que l’éditeur a déclaré qu’il travaillait sur un logiciel anti-triche, mais la date de sa sortie et son mode de fonctionnement restent encore à voir, et jusqu’à ce qu’il sorte, ce genre de questions et de problèmes ne cesseront d’apparaître dans le paysage compétitif de Call of Duty.