Fortnite Apex FIFA Call of Duty Autres Jeux E-Sport Divertissement Dexerto TV Films/Séries Contact
 
Call of Duty • 22/08/18

Les joueurs pros débattent du rôle du coach en e-sport CoD - Font-ils vraiment la différence ?

Les joueurs pros débattent du rôle du coach en e-sport CoD - Font-ils vraiment la différence ?

Les joueurs Evil Geniuses ont attribué une grande partie de leur impressionnante victoire au Call of Duty Championship à leur coach Embry 'Bevils' Bevil.

Le capitaine d'Evil Geniuses et maintenant double champion du monde Patrick 'Aches' Price a ainsi déclaré que Bevils "a joué un grand rôle dans notre succès". Son coéquipier Justin 'SiLLY' Fargo a confirmé en ajoutant que leur coach "a eu un énorme impact sur notre victoire au CoD Champs".

Publicité

Mais toutes les équipes qui évoluent au niveau le plus élevé de la compétition sur Call of Duty n'ont pas forcément de coach. Ce n'est d'ailleurs pas le cas des Rise Nation et des Team Kaliber qui à elles deux ont remporté six des neufs tournois majeurs de la saison.

Certains joueurs sont ainsi convaincus que les coachs ne sont pas très utiles sur Call of Duty comme le montre cette conversation en stream entre trois joueurs professionnels de premier plan : Temp (Echo Fox), Loony (Rise Nation) et SlasheR (Rise Nation).

Publicité

SlasheR : "Toute l'année les coachs n'ont servi à rien et maintenant tout à coup on va commencer à dire qu'ils ont servi à quelque chose."

Temp : "tK et Rise ont gagné le plus d'événements, sans coach. EG a littéralement fait du 0-20 en SnD. Au final ça dépend surtout de la performance des joueurs."

Loony : "Ils ont juste bien joué. Oui bien sur, c'est grâce au coach qu'Assault a eu des stats à la LeBron."

Mais la coïncidence semble tout de même grosse étant donné que dans le plus gros tournoi de l'année quatre des six meilleures équipes avaient toutes reçu l'aide d'un coach (Evil Geniuses, Luminosity, FaZe Clan et eUnited). 

Publicité

Replays, le joueur FaZe, qui a lui-même occupé la position de coach pour cette même structure affirme de son côté que les coachs sont "d'une grande aide".

"Les coachs sont d'une grande aide. Depuis qu'on a RJ on est passé de top 12 et horribles en HP à top 3 et presque invaincus en HP."

SiLLY a lui expliqué dans un commentaire Reddit comment Bevils leur avait permis d'améliorer leur tactique vis-à-vis des veto et leur jeu en SnD.

"Je pense que Bevils a eu un énorme impact sur notre victoire au CoD Champs. Nous avons toujours de bons vetos et aucune autre équipe n'a de nouvelles strats de SnD à chaque map. Avoir quelqu'un d'aussi intelligent en charge de ce que vous avez à faire bénéficie réellement à une équipe."

Publicité

Les règles de la CWL ne permettent pas aux coachs d'être sur scène pendant les matchs, ce qui diffère d'autres grandes disciplines e-sport. Cela n'a cependant pas toujours été le cas et beaucoup de joueurs et d'observateurs, à commencer par Bevils lui-même.

"Pourrait-on étudier à nouveau l'idée d'avoir des coachs sur scène pendant les matchs l'année prochaine ?"


"Le meilleur coach dit la vérité. Une autre raison pour chaque équipe d'avoir un coach serait de créer plus de métiers sur la scène pour les joueurs après leur carrière, ce qui est une préoccupation majeure pour certains qui sont dans cette situation."

"La règle devrait être mise en place pour Vegas. Laissez les coachs parler entre les maps et pendant les pauses. Les arbitres devraient également appliquer les mêmes règles de conduites aux coachs pour éviter les comportements abusifs."

Le débat est donc toujours ouvert quant à l'utilité réelle des coachs sur Call of Duty, mais impossible de nier que Bevils a eu une grosse influence sur le succès des Evil Geniuses. Le talent brut du roster est bien entendu indéniable, mais les équipes qui se sont refusées jusqu'à maintenant à embaucher un coach vont peut-être revenir sur leur décision.

Lire plus sur :
Evil Geniuses