Hacker sur Warzone sans être inquiété n'a jamais été aussi facile - Dexerto.fr
Call of Duty

Hacker sur Warzone sans être inquiété n’a jamais été aussi facile

Publié le: 2/Fév/2021 16:21

by Paul Fouillade

Partager


Dans Warzone, soit l’on tombe sous les balles d’un tricheur, soit l’on finit nous-même par devenir le tricheur. Un constat généralisé que ne cessent de dénoncer joueurs et influenceurs du milieu.

Les problèmes de cheateurs continuent avec pertes et fracas d’endommager durablement l’intégrité de Warzone et dégoûtent chaque jour des dizaines de milliers de joueurs dans le monde. Pire encore, les choses semblent s’être aggravées depuis le lancement de la Saison 1 et l’arrivée de Black Ops Cold War. De fait il est maintenant rare de tomber dans une partie où ne se trouvent que d’honnêtes joueurs sans y retrouver une présence quelconque de triche. A tel point que certaines figures comme NICKMERCS ont quitté des tournois compétitifs de Warzone ou encore dénoncé leur présence jusque sur les plus grandes plateformes de streaming comme l’expliquait il y a peu Vikkstar.

Publicité

Alors même qu’Activision continue d’assurer tout mettre en œuvre pour combattre ces tricheurs et l’engagement de Facebook Gaming de sanctionner les streamers qui ont recours à ces pratiques, force est de constater que les choses sont de pire en pire. Non seulement ils vous privent de votre victoire durement acquise mais ils empêchent également les joueurs professionnels de faire leur travail.

Quant à comprendre pourquoi autant de joueurs s’adonnent à la triche aussi éhontément, un hackeur a récemment expliqué pourquoi il était aussi facile de se laisser tenter par le côté obscur du gaming.

Publicité

Pourquoi les gens trichent-ils autant sur Warzone ?

Warzone tricheurs hélicoptères Activision
Activision
Il est désormais normale de se trouver avec plusieurs tricheurs dans toutes les parties de Warzone.

Lors d’un récent live sur Warzone, le streamer Twitch, exzachtt a réussi à contacter et discuter avec un hackeur spécialisé dans Warzone. Non seulement la discussion avec lui fut intéressante pour répondre à notre première question mais également on a pu comprendre à quel point il était aisé pour les tricheurs de contourner le système anti-cheat de Warzone.

Après avoir été témoin des « exploits » de ce tricheur sur Verdansk, exzachtt a décidé de l’ajouter dans son groupe pour essayer de comprendre pourquoi il cheatait. « Le jeu est tellement pété, il y a tellement plus de tricheurs dedans que ce que je pensais que je me suis dis, essayons directement, » explique ainsi le malandrin.

Publicité

Cet attrait pour le cheating est incroyablement fort pour de nombreux joueurs de Warzone, notamment du fait de l’inefficacité évidente du logiciel anti-cheat d’Activision. « La seule méthode [d’Activision] pour faire quoi que ce soit est de savoir si un tricheur est suffisamment signalé. Au final vous allez vous retrouver dans un lobby avec 147 tricheurs et 3 joueurs. »

Cet état de fait, bien qu’un peu extrême n’est néanmoins pas si éloigné que ça de la vérité. Après tout, il est désormais assez rare de ne pas se retrouver avec un ou plusieurs tricheurs dans n’importe quelle partie de Warzone. Bon nombre de hackers n’hésitent d’ailleurs pas à streamer leurs parties, tandis que d’autres ont clairement infiltré la scène compétitive.

Publicité

A quel point tricher est-il facile dans Warzone ?

Twitch: exzachtt tricheur Warzone spectate
Activision | exzachtt
Le tricheur qu’il a pu observer ci-dessus a gagné avec 21 kills.

Lorsque exzachtt lui demande depuis combien de temps il sévit sur les serveurs de Warzone, ce dernier lui répond que cela fait 3 ou 4 mois qu’il utilise un aim-bot. Tombant des nues, exzachtt n’en revient et lui demande presque innocemment, « attends, tu triches depuis quatre mois et tu n’as toujours pas été bannis ? »

« Oh, je l’ai été à plusieurs reprises, » explique l’intéressé en toute simplicité. « J’ai une rotation d’environ 30 comptes sur lesquels je tourne. Quand tu te fais bannir, tout ce qu’ils font est de te shadowban parce que tu as été suspecté de triche. Cependant, quand ils sortent tes logs et tes fichiers, il n’y a rien de physique pour montrer que c’est bien le cas. »

Publicité

Twitch: exzachtt tricheur Warzone spectate
Activision | exzachtt
exzachtt a pu voir le tricheur en question éliminer un joueur tout en sautant d’un bâtiment.

Selon lui, Activision n’applique un shadowban sur le compte suspect que pendant une peu plus d’une semaine (huit jours pour être exact). C’est grossièrement une petite tape sur la main accompagné du message « qu’on ne t’y reprenne plus! » Loin d’être suffisant pour dissuader les tricheurs de simplement se déplacer sur un autre compte ou d’attendre que le shadowban soit levé.

« Tu sais quand tous les mardi quand ils patchent le jeu ? Généralement vers 2 ou 3 heures du matin, on peut revenir parce que le hack est mis-à-jour. Quand ils mettent à jour le jeu, ils extraient les fichiers du jeu puis ils font en sorte de contourner ça pour remettre le hack actif. »

Après une carrière de tricheurs de plusieurs mois et un système clairement bien rôdé, difficile de ne pas croire ce joueur qui reconnaît n’avoir qu’un seul compte de bannit de manière permanente. De plus quand on sait à quel point il est abordable de se payer de quoi tricher (les prix commençant à 10$ après une recherche très rapide sur n’importe quel moteur de recherche), il semblerait qu’Activision soit clairement à la ramasse pour arrêter les tricheurs. Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’y arriver.