H3CZ et Attach expliquent que le GA dans CoD "nuit" à la compétition - Dexerto.fr
Call of Duty

H3CZ et Attach expliquent que le GA dans CoD « nuit » à la compétition

Publié le: 28/Déc/2020 14:53

by Paul Fouillade

Partager


Le propriétaire d’OpTic Chicago en Call of Duty League, Hector « H3CZ » Rodriguez et le joueur des Minnesota ROKKR, Dillon « Attach » Price ont expliqué comment l’utilisation du Code du Gentleman (Gentleman Agreements) pouvaient nuire à la scène professionnelle de Call of Duty en CDL et Challenger.

Avec l’annonce du calendrier de la Saison 2021 de la CDL et le début de la prochaine saison des CoD Challengers attendue en janvier, la hype autour de la scène compétitive continue de monter sur CoD.

Ce samedi 26 décembre, lors de l’épisode du podcast Eavesdrop, H3CZ d’OpTic Chicago s’est assis un moment avec le vétéran de la scène professionnelle, Attach, afin de discuter de la saison à venir. L’une de leurs inquiétudes majeures concerne le Gentleman Agreements (GA) qui peut à termes, affecter durablement la scène professionnelle en 2021.

Publicité

Pour ceux qui ne sont pas familiers de ce terme, il s’agit d’accords tacites entre les joueurs et les équipes professionnelles de ne pas utiliser certaines armes, atouts, accessoires ou quoi que ce soit d’autres qui soit considéré comme trop puissant pour être compétitif mais n’étant pas banni dans les règles officielles.

podcast Attach YouTube
YouTube : HECZ
Attach explique comment les GA peuvent affecter les joueurs pro pour la Saison 2021 de la CDL.

H3CZ attaque donc cette discussion en demandent à Attach quels changements il aimerait voir pendant cette Saison 2021, et plus précisément au sujet des accords entre les joueurs. « Qu’est-ce qu’il se passe avec ces GA mec ? »

Attach répond alors en critiquant ouvertement le nombre trop important de GA actuellement en cours sur la scène pro confirmant que « cela devenait un peu dingue. » Il revient ainsi sur le plus récent d’entre eux concernant le canon des Forces expéditionnaires de la mitraillette AK-74u considéré comme trop puissant parce qu’il pouvait tuer un adversaire en seulement trois tirs à la tête.

Publicité

Passant ensuite au sujet des Challengers, il explique comment les joueurs amateurs demandent actuellement des restrictions pour le fusil d’assaut AK-47, la mitraillette KSP 45 ou encore le pistolet 1911 : « Je pense que les GA sont en un peu en train de nous échapper. »

Début de la discussion à 39:00

Attach voudrait trouver un juste milieu mais a surtout l’impression que certains joueurs abusent du GA pour des raisons personnelles.

« J’ai le sentiment que certaines personnes sont juste genre ‘je n’aime pas cette arme, je veux la retirer’, » explique-t-il. « Peut-être que si une équipe ne veut pas retirer quelque chose, elle finira juste par être blacklistée ? »

Publicité

H3CZ et Attach sont tous les deux tombés d’accord sur le fait que la situation avec le GA était allée trop loin. « Cela nuit au jeu, » glisse H3CZ à un moment de la conversation, ajoutant « maintenant c’est en train de devenir un spectacle. » De même, la récente décision de restreindre certaines cartes, notamment Crossroads, pousse également les choses trop loin.

Black Ops Cold War Crossroads Treyarch
Treyarch
Après une récente décision, la carte Crossroads ne fait plus partie de la rotation pendant les entraînements.

Attach fait remarquer par la même occasion que les GA peuvent avoir un effet sur l’expérience des spectateurs, se demandant comment se sentirait des joueurs occasionnels en voyant que la plupart des armes qu’ils utilisent dans le jeu, sont boudées par les professionnels lorsqu’ils jouent.

Publicité

De plus, H3CZ en appelle aux joueurs qui demandent que ces bans soient intégrés. Le propriétaire d’OpTic pense que certains joueurs n’ayant pas réussi à atteindre une équipe professionnelle ou mis sur le banc après le passage en 4v4, tentent d’utiliser ces GA pour se lancer dans de nouvelles équipes.

Alors que certains continuent à avoir des problèmes majeurs concernant les GA sur la scène professionnelle, les entraînements les intégrant sont en place depuis des années. Reste à savoir jusqu’à quel point les joueurs pourront aller même en connaissant les effets de ce « Code du Gentleman ».

Publicité