Call of Duty

Un développeur de Modern Warfare répond aux nouvelles accusations de censure

par Ludovic Quinson
ACTIVISION

Partager


Un membre de l'équipe d'Infinity Ward a récemment répondu aux inquiétudes selon lesquelles la campagne de Call of Duty attendent avec impatience de nouvelles informations sur le très attendu Modern Warfare dont la sortie est prévue pour le 25 octobre. La partie multijoueur du jeu a déjà été révélée, et l'attention se porte maintenant vers le mode campagne.

Les développeurs devraient révéler davantage d'informations sur la campagne du jeu lors de la Gamescom à Cologne, en Allemagne qui va se dérouler du 19 août au 23 août. Tous les premiers détails ont laissé entendre que l'histoire du jeu serait encore plus controversée que la célèbre mission "Pas de Russe" de Modern Warfare 2.

Infinity Ward
Infinity Ward

À la suite des récents incidents aux États-Unis, où la violence des jeux vidéo est à nouveau le sujet qui fait débattre, les fans se sont interrogés sur la question de savoir si Modern Warfare serait censuré ou non.

Publicité

Le directeur narratif d'Infinity Ward, Taylor Kurosaki, a pris la parole pour répondre à ces questions. Répondant à un fan sur Twitter, qui a demandé si la brutalité avait été supprimée, il a déclaré : "Non. Ce n'est pas vrai."

Il a affirmé cette affirmation lorsqu'un autre fan lui a demandé s'il était nécessaire de censurer Modern Warfare pour obtenir une note appropriée. "Non", a simplement déclaré Kurosaki.

Publicité

Avant les tweets de Kurosaki, il avait été révélé qu'une partie de la campagne avait été supprimée. En juin, Kotaku avait signalé qu’au moins une partie d'un dialogue avait été supprimée.

Publicité

Il est donc fortement probable que les fans de Call of Duty vont pouvoir jouer sur la campagne de Modern Warfare dans son état apparemment controversé.