Call of Duty

Crimsix affirme que Toronto Ultra a menacé de ne pas payer ses joueurs

by Ludovic Quinson

Partager


Ian 'Crimsix' Porter a récemment dénoncé l'organisation Toronto Ultra qui aurait menacé ses propres joueurs de ne pas les payer au cours de la Call of Duty League.

Avec la toute première saison de la CDL est maintenant derrière nous, les 12 organisations ont été fortement secouées. Avec le retour à un format 4v4, chaque équipe a été forcée de procéder à des remaniements radicaux.

Advertisement

Et parmi toutes ces équipes, l'organisation canadienne Toronto Ultra a notamment libéré ses six joueurs le 4 septembre. Cependant, Crimsix a récemment révélé que cette organisation aurait essayé de "ne pas payer" ses joueurs.

"En colère" a tweeté le vétéran de CoD le 24 septembre. En effet, le champion de la CDL a d'abord contesté un clip du "Canadian Esports Podcast" qui cherchait à discréditer Daniel Loony Loza. "Tortonto Ultra a forcé ses 10 membres à rester en plein milieu d'une pandémie", a-t-il déclaré. "Menaçant de ne pas payer s'ils rentraient chez eux."

Advertisement

"Les remplaçants n'étaient pas autorisés à rentrer chez eux s'ils voulaient avoir leur salaire. De plus, Carson "Brack" Newberry "a dû se battre" pour obtenir la permission de "rentrer chez lui pour l'opération à cœur ouvert de son grand-père". N'ayant pas joué une seule carte pour l'organisation de toute l'année, il n'y avait absolument aucune chance qu'il soit sélectionné pour jouer.", a confirmé Crimsix. "Ils ne m'ont pas versé un mois entier de salaire parce que j'étais avec mon grand-père lors d'une opération à cœur ouvert à haut risque", a rapidement suivi Brack.

Avec la réduction des équipes pour la prochaine saison de Black Ops Cold War, il semble que Toronto Ultra cherche à gagner plus d'argent que jamais grâce à ses contrats de joueur. Des rumeurs circulent que "ces clowns veulent un partage des prix à 50/50".

Twitter : Crimsix

"Si le partage des cashprize augmente, alors le salaire doit aussi augmenter. C'est exactement le contraire de ce qu'ils font. C'est l'une des organisations les plus anti-joueurs que j'ai vues."

Advertisement

Alors que la communauté de CoD s'est prononcée avec force pour soutenir Loony, peu d'autres joueurs pros se sont exprimés sur la situation générale de Toronto Ultra.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant si un membre de l'organisation émet un commentaire en réponse à ces accusations.